Antonio, toxicomane, prête sa voiture à son dealer qui se fait arrêter avec 26 boules d’héroïne

Photo of author
Written By Vincent Bourdieu

Lorem ipsum dolor sit amet consectetur pulvinar ligula augue quis venenatis. 

Vivant illégalement dans la région après avoir travaillé à Bruxelles et Anvers, Mourad débarque à Charleroi pour se lancer dans la vente de drogues dures : cocaïne et héroïne. Le 18 mai, la police a arrêté le concessionnaire de 22 ans dans une Mercedes C200. Les officiers ont déjà été informés de quelque chose de suspect dans la Mercedes.

Mourad y a été retrouvé avec 265 euros en différentes coupures, mais aussi avec 26 boulettes d’héroïne et deux balances. Le jeune homme passa rapidement à table : oui, il vendait de la cocaïne et de la marijuana depuis deux mois, il était aussi en situation irrégulière et pouvait compter sur Anthony pour lui prêter sa voiture en échange.

Ce matin, mercredi, Mourad a encore avoué devant le tribunal. Anthony, il a pensé qu’il valait mieux ne pas comparaître devant le tribunal correctionnel. « Il a été contrôlé le 13 janvier, dans sa voiture, avec comme passager un trafiquant d’héroïne. Il affirme avoir consommé les deux produits. Et le 18 mai, il a été tellement choqué qu’il a accepté de prêter sa voiture en échange d’un camion benne. Alors qu’il savait ce que ferait le premier accusé », a déclaré le procureur.

Une peine de 2 ans (+ 3 mois de mise à l’épreuve) est requise pour Mourad. Pour Anthony, c’est une peine de 15 mois de prison qui a été demandée. En quelques secondes, Me Widart a supplié un peu de répit auprès de son jeune collègue. Le verdict du week-end.

À Lire  Automobile. Occasion : 10 conseils pour acheter une voiture