La canicule frappe l’est de la France

Photo of author
Written By Vincent Bourdieu

Lorem ipsum dolor sit amet consectetur pulvinar ligula augue quis venenatis. 

Un homme met des bouteilles d’eau dans sa voiture sur le parking d’un supermarché à Gérardmer, dans l’est de la France, le 3 août 2022. (AFP / SEBASTIEN BOZON)

Le troisième épisode de canicule de cet été caniculaire, qui est associé à une « sécheresse » sur tout le territoire, se déplace jeudi dans l’Est de la France où Météo France prévoit jusqu’à 36°C à Strasbourg et 38°C à Lyon.

Vingt-six départements placés sous surveillance orange à partir de mercredi, au plus fort de ce nouvel épisode, le resteront pour cette journée de jeudi, du sud-ouest à la Bourgogne et l’Alsace, et du Languedoc aux Alpes. Une cinquantaine d’autres sont signalées en jaune sur la carte de Météo France.

Il fera 37 à 39 localement dans le sud-ouest et des frontières allemandes au couloir rhodanien avec des températures nocturnes restant entre 18 et 21 degrés voire 24 localement dans la nuit de mercredi à jeudi.

En revanche, jeudi, le nord va refroidir la Bretagne et une large bande au nord de la Seine et sur les bords de la Manche, là encore en vert sur la carte, avec, jeudi à l’aube, de 13 à 17 degrés.

Navires dans le lit asséché du lac des Brenets, à la frontière naturelle entre l’est de la France et l’ouest de la Suisse, le 18 juillet 2022. (AFP / Fabrice COFFRINI)

Ce refroidissement annonce un week-end plus doux avant une nouvelle hausse des températures en début de semaine prochaine. Cependant, cette troisième vague de chaleur était censée être plus courte que la précédente, qui s’est terminée le 25 juillet et a duré 14 jours.

Des averses orageuses sont également attendues jeudi. Mais pas assez pour apaiser les craintes de sécheresse.

Juillet 2022 est « le deuxième mois le plus sec de tous les mois confondus » en France depuis le début des relevés en 1958-1959, avec un total cumulé de 9,7 millimètres de précipitations, selon Météo-France.

Jusqu’à présent, le mois le plus sec jamais enregistré a été mars 1961 avec 7,8 millimètres.

– « Situation extrême » –

- "Situation extrême" -

Un homme se promène le long du lac de Gérardmer dans l’est de la France le 3 août 2022, alors que le niveau d’eau du lac baisse suite à une vague de chaleur (AFP / SEBASTIEN BOZON)

Dans les Vosges, l’inquiétude est vive à Gérardmer, une station qui a déjà souffert de saisons hivernales de plus en plus incertaines en raison du réchauffement climatique et fait désormais face à une sécheresse estivale d’une intensité exceptionnelle et d’apparition précoce.

« Situation extrême », selon la maire (PS) Stessy Speissmann. Les nappes phréatiques s’épuisent et la ville doit puiser l’eau de son réseau dans le grand lac qui a fait sa renommée. Pendant deux jours, mercredi et jeudi, cette eau est considérée comme non potable, le temps d’analyses.

Les conséquences sont également graves pour EDF, qui pourrait dans les prochains jours être contraint de réduire encore la production d’électricité nucléaire et même de fermer le réacteur de la centrale du Tricastin (Drôme) en raison des températures élevées du fleuve.

À Lire  Il y a de moins en moins de voitures d'occasion à vendre

Le maire de Gérardmer Stessy Speissmann se promène le long du lit asséché de la Jamagne à Gérardmer, dans l’est de la France, le 3 août 2022. (AFP / SEBASTIEN BOZON)

EDF a également mis en garde contre de possibles « restrictions de production » à l’usine de Saint-Alban (Isère), sur le Rhône, ou à l’usine de Golfech (Tarn-et-Garonne), sur la Garonne.

Autre secteur en grande souffrance : l’agriculture. « On a eu la crise porcine, la grippe aviaire, la crise ukrainienne, le gel et la grêle puis la sécheresse… En douze mois, on a eu un résumé de ce qu’on aura dans 5 ou 10 ans », a résumé le ministre. Marc Fesneau dans une interview à l’AFP.

« L’agriculture est l’une des premières victimes du changement climatique », a-t-il souligné, estimant que « ce que nous avons cette année est une année type que nous aurons en 2050 ».

Parmi les plus vulnérables, certains éleveurs en sont réduits à vendre leurs bêtes faute de pouvoir les nourrir.

Depuis 1947, 45 canicules ont été enregistrées en France.

Mais ses vagues « ont été nettement plus nombreuses ces dernières décennies. Sur les 35 dernières années, elles ont été trois fois plus nombreuses que durant les 35 années précédentes », selon Météo-France.

En Europe occidentale, on considère qu’une canicule correspond à une température nocturne supérieure à 18-20°C et à une température diurne supérieure à 30-35°C. En France métropolitaine, la période la plus favorable aux canicules s’étend du 15 juillet au 15 août.

Comment se forme une vague de chaleur ?

Comment se forme une vague de chaleur ?

D’un point de vue purement atmosphérique, les canicules ou canicules sont associées à une circulation anticyclonique persistante, notamment en altitude.

Qu’est-ce qui cause les vagues de chaleur? Ces vagues de chaleur sont le résultat direct de la hausse des températures de l’air, elle-même liée à l’augmentation des niveaux de gaz à effet de serre sous l’influence des émissions d’origine humaine.

Quel a été l’été le plus chaud en France ?

Quel a été l'été le plus chaud en France ?

Records détenus par Météo-France Quant à la température la plus élevée jamais enregistrée en France, ce record a été établi le 28 juin 2019 : 46°C à Vérargues dans l’Hérault. C’était le 28 juin. Et ce même jour à Gallargues-le-Montueux, dans le Gard voisin, une température de 45,9°C a été enregistrée.

De quand date la dernière canicule en France ? Parmi les grandes canicules survenues en juin en France, celles de juin 1947, 1976, 2003, 2005, 2006. Il n’y a pas eu de canicule en France durant l’été 2021. ⺠juillet 2022 : un épisode de canicule frappe la France entre juillet 12 et 20.

Où Fait-il le plus chaud l’été en France ?

Avec une température moyenne de 16,5°C, Toulon est la ville la plus chaude de France métropolitaine, suivie de Calvi et Bastia, toutes deux situées en Haute-Corse. C’est certes un peu cliché, mais il vaut mieux aller dans le sud pour rester au chaud toute l’année.