Pourquoi l’assurance incendie a-t-elle autant augmenté ?

Photo of author
Written By Vincent Bourdieu

Lorem ipsum dolor sit amet consectetur pulvinar ligula augue quis venenatis. 

Les tarifs des assurances incendie ont augmenté. La multiplication des catastrophes naturelles ainsi que l’explosion du coût des matériaux de construction en est une des explications, révèle L’Echo.

Ainsi, en 2018, l’assurance habitation de Gilles s’élevait à 44,69 euros par mois. Désormais, il s’élève à 62,05 euros par mois. « Je vois l’augmentation et elle est conséquente », explique Gilles.

Prix de la construction et des matériaux 

Prix de la construction et des matériaux 

L’assurance habitation est calculée sur la base du prix de la construction et des matériaux. Cet indice, appelé ABEX, est révisé deux fois par an. Entre juillet 2022 et juillet 2021, il a augmenté de 11,2 %. Il s’agit de la plus forte augmentation jamais enregistrée. C’est la seule assurance en Belgique qui peut être indexée de cette manière.

« L’indice ABEX est inclus dans tous les contrats d’assurance incendie. C’est logique car ce sont les prix de la construction. Quand ça brûle, on reconstruit avec des matériaux neufs », explique Patrick Cauwert, directeur général Féprabel, fédération des courtiers d’assurances.

Pour réduire votre prime, vous devez cibler clairement l’essentiel à assurer. On pourrait aussi espérer une baisse des prix des matériaux et donc de l’indice Abex. Mais cela ne s’est produit que trois fois en un siècle.

Comment faire marcher l’assurance habitation ?

Comment faire marcher l'assurance habitation ?

Comment déclarer un sinistre en assurance habitation ?

  • des photographies du sinistre (fissures sur vos murs, dégâts des eaux…) ;
  • témoignages de voisins ou de tiers ;
  • une copie de la plainte déposée au commissariat pour vol, cambriolage ou vandalisme ;
  • preuve d’achat (factures) de vos biens meubles perdus ;

Quel est le sinistre le plus courant en assurance habitation ? Le dégât des eaux est le sinistre le plus courant en assurance habitation. La garantie dégâts des eaux couvre les dégâts mobiliers et matériels causés par l’eau.

Qu’est-ce que couvre l’assurance habitation ?

Garanties habitation et mobilier Le contrat multirisque habitation (MRH) couvre les dommages pouvant affecter les biens de l’assuré : incendie, dégâts des eaux, gel des canalisations, catastrophes naturelles et tempêtes, cambriolage et vandalisme, bris de glace.

À Lire  Pourquoi souscrire une assurance après avoir emménagé dans une maison rénovée ?

Quels sont les deux cas où l’assurance habitation est obligatoire ?

Elle sera couverte en cas de dommages causés par un vice de construction ou un manque d’entretien. En cas de sinistre, il peut choisir de demander l’intervention de la garantie recours des locataires ou de la garantie recours des voisins et des tiers, selon qui est la victime.

Qu’est-ce qu’un sinistre en assurance habitation ?

Qu'est-ce qu'un sinistre en assurance habitation ?

Un sinistre est un événement malheureux qui peut concerner : Les contrats d’habitation souscrits auprès d’une compagnie d’assurance distinguent deux types de sinistres : Ceux dont l’assuré est victime et pour lesquels il devra réclamer une indemnisation.

Comment se passe un sinistre domestique ? Généralement, l’expert se déplace sur les lieux pour constater les dégâts et tenter de déterminer les causes du sinistre. Il peut aussi faire son reportage à partir de photos, sans se rendre personnellement sur les lieux du sinistre. Il rédige un rapport d’expertise.

Qui doit déclarer sinistre habitation ?

Si le logement dont vous êtes propriétaire est occupé, le locataire doit en faire la déclaration auprès de sa compagnie d’assurances, et vous en tenir informé. Si votre logement est inoccupé (pas de locataire en place), ou s’il s’agit d’une location meublée ou saisonnière, vous devez nous déclarer le sinistre.

C’est quoi un sinistre en assurance ?

En assurance, un sinistre est une grande catastrophe. C’est un événement aléatoire, soudain et indépendant de la volonté de l’assuré qui se produit et qui a des conséquences matérielles.

Qui est le responsable d’un ERP ?

Qui est le responsable d'un ERP ?

Le premier et principal responsable du respect des règles de sécurité dans un ERP est l’opérateur. En cas d’accident, il engage sa responsabilité civile voire pénale. Le contrôle exercé par l’administration ou la commission de sécurité ne le décharge pas des responsabilités qui lui incombent personnellement.

Qui classe les ERP ? Pour chaque création ou modification d’un nouvel établissement recevant du public, le maître d’ouvrage propose un classement ERP, validé ou non par la sous-commission départementale de sécurité.

Est-ce que une mairie est un ERP ?

Les ERP peuvent être des établissements communaux, des établissements publics ou des établissements privés.

Qui est responsable de la sécurité des personnes dans un établissement recevant du public ?

Au sein d’un établissement recevant du public, l’exploitant est responsable du respect des règles de sécurité.